Le jeune homme et le vieux sage

 

Le Pasteur Jacques CHLEPKO

 

Il y avait dans un village africain un vieillard qui donnait à chacun de sages conseils. Certains soirs, le vieux sage se tenait assis devant sa maison et chaque villageois, qui avait besoin d’un conseil, s’approchait de notre ancien, lui faisait part de sa situation et repartait en cherchant à suivre les paroles de sagesse reçues pendant l’entretien.

Un jeune homme de ce village partit à la ville pour étudier. Après plusieurs années il revint au village en montrant les diplômes qu’il avait acquis grâce à son travail. Il se mit alors à penser que c’était maintenant auprès de lui que les habitants viendraient pour répondre aux différents problèmes de leurs vies. Mais il semblait que malgré tout le savoir qu’il avait acquis dans les grandes écoles, personne ne venait vers lui.

Il se dit alors qu’une confrontation avec le vieux sage était nécessaire pour que chacun reconnaisse ses capacités.

Un soir arriva où tous les habitants du village se réunirent autour d’un grand feu. Le vieux sage était présent, honoré et respecté de tous. Notre jeune homme s’approcha alors de lui et l’interpella devant tout le village.

« Vieux sage, j’aimerai ce soir te soumettre une énigme afin que devant tous, tu nous donne la réponse. Voici, j’ai là, caché dans le creux de ma main, un papillon. Vieux sage, dis-nous : ce papillon est-il mort ou vivant ? ». Le jeune homme était sûr de son coup, car le papillon était vivant. Si le vieillard disait qu’il était mort, il ouvrirait alors sa main et le papillon s’envolerait. Mais s’il disait qu’il était vivant, notre jeune homme serrerait alors discrètement sa main afin de tuer le papillon et pour que tout le monde constate que le vieux sage s’était trompé.

Il y eu un silence car tous les villageois attendaient avec attention la réponse de notre sage. Après un temps de réflexion, celui-ci prit calmement la parole et déclara devant tous : « Tu me demandes si le papillon que tu tiens dans ta main est mort ou vivant ? Voici ma réponse : Ca dépend de toi ! ».

Dieu est prêt à nous aider et à guider notre vie. A nous donner des réponses à nos situations les plus compliquées. Mais, sachons bien une chose, c’est à nous d’aller vers lui. Dieu n’interviendra jamais de force dans notre vie. Tu peux l’appeler, il te répondra. Tu peux le chercher, il se laissera trouver. C’est à chacun de nous de choisir. Oui mon ami, permets-moi simplement de te laisser la parole du  vieux sage : « Ca dépend de toi ! ».

Pasteur Jacques Chlepko

 

Author: Samuel

Comments are disabled.