Mon expérience de la guérison divine

« Je suis l’Eternel qui te guérit ». Exode 15 : 27

Un jour ou l’autre, on en a tous besoin de guérison. Le problème est que nous avons de la peine à croire que la guérison est possible. Notre intelligence s’insurge souvent contre cette idée. Nous ne sommes pas opposés à l’intelligence, elle nous est fort utile, mais il y a des moments où la foi doit prendre le dessus sur elle. Jésus l’a déclaré à plusieurs reprises : « Il te sera fait selon ta foi ».

 

A 3 reprises dans ma vie, j’ai expérimenté la guérison divine de façon manifeste.

 

Au début de mon ministère, alors que nous dirigions un centre de réhabilitation pour drogués, je commençais à souffrir d’un mal au dos. Au début je n’ai pas prêté attention, pensant être simplement de la fatigue. De semaine en semaine la douleur prenait de l’ampleur, à un tel point que le matin j’étais comme paralysé dans le lit. Je devais me laisser rouler sur le côté du lit et me mettre, avec beaucoup d’effort à quatre pattes afin de pouvoir enfin me lever et commencer péniblement à marcher.

Mon médecin m’envoya passer des radios et c’est à la vue de ces résultats qu’il m’a appris que plusieurs disques de ma colonne vertébrale étaient très usés. Seulement la kinésithérapie pourrait m’apporter un peu de soulagement avec bien sûr des calmants. Je sortis de chez le médecin très découragé, me voyant passer tout le reste de ma vie, handicapé par cette douleur tellement pénible à supporter.

C’est là que ma femme prit les choses en main. Elle invita quelques  amis chrétiens et proposa de prier pour cela tout en  faisant l’onction d’huile. Le résultat fût immédiat. La douleur disparut et 40 ans plus tard, je peux dire qu’elle n’est jamais revenue.

 

Depuis mon adolescence j’ai souffert de crise d’asthme d’origine allergique. A certaines saisons et suivant les endroits où je me trouvais, cela pouvait prendre beaucoup d’ampleur. J’ai souvent passé des nuits entières à ne pas pouvoir dormir, avec cette sensation pénible d’avoir l’impression d’étouffer. Tests, traitements, hospitalisation, rien n’y faisait et le mal allait plutôt en s’aggravant. C’est alors que j’assistais à une réunion avec l’évangéliste T.L.Osborn. A la fin de son message, il demanda aux malades de se mettre debout afin de recevoir la guérison. L’asthme faisait tellement partie de ma vie que je ne me sentis même pas concerné par cet appel. Alors que l’évangéliste insistait, j’entendis au-dedans de moi une petite voix qui me disait : « Pourquoi ne te lèves-tu pas ? ». Je ne voyais pas le besoin, on avait déjà prié pour cela et rien ne s’était passé. Finalement je me décidais à obéir. Je n’ai rien senti de spécial, mais je sais une chose, depuis ce jour, je n’ai plus jamais fait de crise d’asthme.

 

Enfin à un peu plus de 50 ans, on a découvert que j’étais atteint d’un cancer. Une opération fut suivie d’un traitement de plusieurs semaines et je pensais en avoir finis avec ce mal. Même pas 6 mois après la fin de ces traitements, on découvrit que le mal était revenu et qu’il fallait tout recommencer : Opération et traitement. Et cela recommença encore une 3ème fois. C’est alors que le professeur qui me suivait me dit qu’il fallait dorénavant me considérer comme un malade chronique. Certes j’étais suivi par des gens compétents qui ne permettaient pas que la maladie me tue, mais ils ne pouvaient pas empêcher le mal de revenir. Après 5 opérations et traitements, je criais vers Dieu, demandant la grâce de la guérison. Ce que les hommes, malgré toute leur bonne volonté et leurs compétences ne pouvaient pas faire, Dieu pouvait le faire : Et il le fit ! Voilà maintenant plus de 10 ans que ce cancer a complétement disparu et je sais qu’il ne reviendra pas.

 

3 guérisons différentes à 3 étapes de ma vie qui font éclater cette vérité de la Parole de Dieu : « Je suis l’Eternel qui te guérit ».

 

Pasteur Jacques Chlepko

Author: Samuel

Comments are disabled.